mercredi 10 juin 2009

Les autosuffisants

Est-ce que je suis la seule à trouver insupportable les gens qui se cherche constamment un auditoire? Tu leur demandes comment ils vont et les voilà parti pour une longue sérénade. Après 30 minutes, ils ne t'ont toujours pas retourné la politesse, à savoir comment nous on va.

Ça me tue.

Comme on dirait que c'est écrit "raconte-moi ta vie dans tous ses moindres détails" dans mon front, je suis devenue experte en écoute absente. De toute façon, la plupart de ces personnes sont si occupées par le son de leur propre voix qu'ils ne se rendent absolument pas compte de votre absence intellectuelle.

Tout d'abord, regarder au-dessus de leur tête ou fixez le bout de leurs oreilles. À partir de ce moment vous regarder dans la bonne direction (même si vous vous trouvez à loucher un peu) et vous pouvez commencer à préparer mentalement votre liste d'épicerie, vos prochains sujets de blog ou encore mieux, les milles et une façon de faire taire le ou la bavarde avec une réplique assassine.

Ensuite, il est important d'émettre un son quelconque à intervalles réguliers. Un hum hum ou bien un "ah oui, vraiment?" ou encore un simple hochement de tête si votre interlocuteur est vraiment emporté par son sujet.

Finalement, vous pouvez mettre fin à votre calvaire en invoquant n'importe quel excuse stupide. Il faut que j'aille nourir mon chien, je te laisse, j'ai une folle envie d'aller me pendre ou bien encore, je te laisse mon miroir de poche, tu pourras continuer cette conversation passionnante sur ta petite personne pendant des heures sans aucune interruption.

À l'avenir faites-vous un devoir d'éviter cette personne. Si l'évitement est impossible, répétez les étapes précédentes du début en trouvant des excuses de plus en plus farfelues, question de finir par passer pour une personne assez étrange et instable psychologiquement. Qui sait? Avec un peu de chance, ce sera peut-être vous qu'on évitera.

Je suis peut-être une idéaliste finie mais il me semble que pour qu'il y ait conversation, ça implique qu'au moins 2 personnes participent au discours. Quand je veux entendre des monologues, je m'achète un billet pour un show d'humour.

3 commentaires:

Grabielle a dit…

Je vois le genre. Et que suggères-tu quand ton interlocuteur est... au téléphone!

C'est que ma mère me fait le coup au moins une fois par semaine.... elle m'appelle, me demande vite fait comment je vais, et pouffff... c'est parti... pas moyen de l'arrêter, ni de placer un mot.... à croire qu'elle n'a pas d'amies !

(bon... je suis peut-être due pour une petite thérapie!)

MamanRousse a dit…

Tu as un téléphone mains libres?

Grabielle a dit…

:-0 Hoooo... ça donne des idées ;-)