lundi 8 juin 2009

Vieux désagréables

À regarder aller quelques personnes qui vivent près d'ici, pour ne pas dire mes voisins directs, je peux me consacrer à une étude sociologique très poussée sur les vieux désagréables en devenir.

Conclusion hâtive, on ne devient pas un vieux désagréable. C'est juste l'âge qui change!

Vous pensez que votre vieille matante a commencé à mettre ses mouchoirs dans sa manche ou sa montre par-dessus son chandail de laine en prenant sa retraite? Eh non, elle ne faisait probablement déjà à 17 ans. Même chose pour celui ou celle qui prend le temps d'enlever son dentier en public pour le récurer après avoir mangé. C'est une habitude qui est probablement arrivée en même temps que ses fausses dents.

Quand au fait de couper tout le monde en voiture, j'en connais déjà pas mal qui n'ont pas encore passé la trentaine qui en sont de fervants pratiquants.

Êtes-vous un vieux désagréable en devenir? Avez-vous commencé à invectiver les enfants du voisinage parce qu'ils s'amusent dehors? Passez-vous votre tondeuse le dimanche matin dès l'aube ou le samedi soir sur l'heure du souper? Observez-vous! Vous êtes peut-être une vieille ou un vieux désagréable en devenir ;o)

2 commentaires:

Grabielle a dit…

La montre par dessus la veste de laine... elle est bonne :-)

Je connais ma belle-mère depuis plus de 20 ans, et je peux affirmer que je la VOIS devenir de plus en plus chialeuse avec l'âge... Et si je me flanque un miroir devant la face, je dois admettre que moi aussi d'ailleurs... du moins pour ce qui a trait au service (comme dans "service à la clientèle").

Je crois que plus on vieilli, moins on est tolérant à l'incompétence et au manque de respect.

Sujet pour ta prochaine étude sociologique : les conducteurs qui ne prennent pas le temps d'enlever leur chapeau ne prennent pas le temps de bien conduire...

MamanRousse a dit…

Les conducteurs à chapeaux de demain sont ceux qui portent une casquette aujourd'hui ;o)